OSMOZ magazine

Le parfum sur mesure, quête d’un absolu

19 janvier 2015

La parfumerie d’exception a de beaux jours devant elle. Les griffes confidentielles ne cessent de fleurir sur le marché, avec autant de fragrances singulières pour qui cherche à sortir des sentiers battus. Mais le luxe ultime pourrait s’apparenter à ce petit quelque chose en plus : un parfum sur mesure. Une signature cousue main, au fil de nos moindres désirs. Un rêve extravagant que tissent les grands noms du parfum, bien qu’il existe quelques alternatives plus accessibles. Osmoz s’est glissé pour vous dans les coulisses de ce travail d’orfèvre qu’est la création d’un sillage unique.

 

La conception d’un parfum “couture” chez les grandes marques, l’expression d’un luxe suprême

 

Parmi elles, Guerlain, évidemment, qui composait déjà à la demande au XIXème siècle. A l’image de l’Eau de Cologne Impériale destinée à l’Impératrice Eugénie en 1853, qui fit d’ailleurs sa renommée à la Cour. Une tradition solidement ancrée dans les gènes du parfumeur parisien et perpétuée encore aujourd’hui.

 

 

Sylvaine Delacourte, directrice de l’Evaluation et du Développement, a élaboré une méthode particulière, qui lui permet de cerner les attentes et la personnalité du client. Capter ses souvenirs d’enfance, sa sensibilité aux matières, ses goûts et couleurs, autant d’éléments qui la mènent intuitivement vers la cartographie olfactive de son interlocuteur, qu’elle confie ensuite au savoir-faire du parfumeur maison, Thierry Wasser. Une longue conversation qui peut s’étirer sur une année, au fil des séances, des différents essais et contrôles d’innocuité, afin d’obtenir deux litres d’une formule qui appartiendra à vie au client. Pour le prix de 37 000 euros, ce parfum d’exception lui sera livré dans un flacon en cristal de Baccarat de 2 litres, accompagné de 20 autres flacons de plus petite taille, le tout dans une superbe malle en cuir.

 

Qualitative et finement ciselée, la ligne de parfums Cartier illustre bien le style et le raffinement du joaillier, grâce au talent du parfumeur à demeure, Mathilde Laurent, qui a d’ailleurs fait ses classes chez Guerlain. Son nez aiguisé lui permet de satisfaire l’exigence de passionnés privilégiés en quête d’une signature unique. A la suite d’un entretien en tête à tête, Mathilde Laurent esquisse plusieurs propositions, qu’elle peaufinera au fur et à mesure de l’échange avec le client, jusqu’à parvenir à la note juste. Un “travail d’auteur” qui, pour 60 000 euros, s’habille de deux flacons en or et cristal dans un coffret de cuir rouge, de trois vaporisateurs rechargeables, d’un étui de voyage et de recharges de 500 ml, garantis à vie.

 

La création d’un sillage unique n’est cependant pas l’apanage des groupes prestigieux. Le célèbre nez Francis Kurkdjian (Le Mâle, Jean-Paul Gaultier), qui a fondé sa propre maison en 2009, oeuvre par exemple pour une clientèle privée depuis une dizaine d’années (environ 15 000 euros).

 

Les parfumeurs indépendants travaillent également à la demande

 

Si le parfum sur mesure s’adresse à quelques happy few, il s’est démocratisé ces dernières années avec l’émergence de jeunes créateurs, à l’image du studio Flair, avec les parfumeurs Amélie Bourgeois et Anne-Sophie Belhaghel. Si elles s’expriment auprès de marques alternatives, elles composent aussi pour les particuliers rêvant d’une seconde peau. Un premier rendez-vous permet de “croquer” la personnalité du client à l’aide d’un questionnaire. Le choix lui sera offert à travers deux accords, travaillés séparément par les deux nez. Le plus pertinent sera affiné jusqu’à trouver le parfait équilibre,  décliné en 3 flacons gainés de cuir : 50 ml d’eau de toilette et d’eau de parfum, mais aussi 15 ml d’extrait, dans l’esprit d’un retour au sources, cher à cet artisan des sens (2 200 euros environ).

 

 

Un sillage unique : c’est la promesse que tient Stéphanie de Bruijn au coeur de son écrin rue de l’Université dans le VIème arrondissement de Paris. Des “bases” (compositions à part entières) qu’elle a déja concoctées lui permettent d’élaborer la signature de son client en les personnalisant au fil de ses affinités olfactives. A moins qu’il ne préfère partir d’une page blanche pour écrire son histoire (de 200 à 3 000 euros suivant la prestation choisie).

 

 

Cinquième Sens est une école destinée aux passionnés du parfum comme aux professionnels souhaitant se perfectionner. Mais cet espace est aussi animé par des parfumeurs qui composent à la demande, pour les marques ou les particuliers. Environ trois rendez-vous sont nécessaires pour parvenir à l’accord idéal (Prix forfaitaire : 1 500 euros).

 

Parce que l’air du temps se prête à la personnalisation, le sur mesure fascine les particuliers comme les professionnels du milieu. La boutique Ex Nihilo, qui a ouvert ses portes l’hiver dernier, renouvelle à sa manière  le concept du parfum couture.

 

Ex Nihilo : une alternative au parfum sur mesure

 

Cette nouvelle maison, au design très élégant, nichée rue Saint-Honoré, s’adresse plutôt à une à clientèle aisée, avec une collection de huit parfums dont le prix avoisine les 200 euros pour 50 ml. Mais son atout réside dans la possibilité de s’offrir un parfum à la carte. Il est ainsi possible de “customiser” sur place la fragrance de son choix à l’aide d’une ou plusieurs matières sélectionnée(s) dans l’orgue du parfumeur. Une vision moins onirique mais aussi plus accessible (environ 290 euros le flacon de 100 ml).

 

L’idée d’un parfum rien que pour soi reste encore aujourd’hui une sorte de fantasme pour beaucoup d’entre nous. Néanmoins, la multiplication des marques confidentielles au sein de la Haute Parfumerie offre un large éventail de sillages rares et mystérieux, que vous ne croiserez pas à tous les coins de rue.  Amouage, MDCI, Profumum Roma ou Aedes de Venustas, pour ne citer qu’elles : autant de maisons exclusives pour dénicher la perle rare...

Sophie Normand

Sophie Normand

Découvrir son portrait

Passionnée de parfum depuis l’adolescence, j’ai pourtant entrepris des études de droit puis de journalisme. C’est lorsque j’étais rédactrice que m’est venue l’idée, il y a un peu plus de 3 ans, d’un blog autour du parfum. En parallèle, je partage ma passion à travers...

  • 11 février 2016

    Excelente artigo... parabéns ao OSMOZ

    Signaler un abus
  • 08 juillet 2015

    Cartier sin duda un excelente diseñador

    Signaler un abus
  • 31 janvier 2015

    @Sophie 'bluehour', merci pour ces précisions... Et je suis alors davantage surprise qu'une adresse comme 'Ex-Nihilo' soit citée, car elle offre une personnalisation 'limitée' entre 6 matières premières et 8 parfums de base. Si je suis sûre que leurs matières premières, et parfums de base sont de qualité (et bravo à leurs 'Nez'), il n'en reste pas moins que leur concept repose sur une série de concepts 'de niche' les précédant... Le 'Parfum sur mesure' est une composition unique, dont chaque humeur s'empare comme un virtuose. Alors, j'ai trouvé personnellement 'dommage' d'élever un 'DJ' au rang des compositeurs...

    Signaler un abus
  • 25 janvier 2015

    http://www.osmoz.fr/inspiration/questions-selections/218/votre-univers-olfactif-avec-osmoz

    Signaler un abus
Vous souhaitez lire plus d'avis ? Afficher davantage
Vous souhaitez lire plus d'avis ? Afficher davantage