OSMOZ magazine

La Smell list OSMOZ

22 décembre 2017

Les 7 parfums capiteux à offrir pour Noël

En cette fin d’année, nous plongeons doucement dans l’hiver avec son lot de réjouissances. Les fêtes de Noël approchent à grand pas, avec leur sempiternelle et trépidante course aux cadeaux. Parce que le parfum est un incontournable des festivités, autant le choisir avec goût. C’est pourquoi Osmoz vous propose une sélection de Noël, mêlant les suggestions pointues aux sillages plus accessibles de la parfumerie grand public.

Pour celles qui pêchent par gourmandise

 

© Maison Guerlain et Nocibé 

Porté par Angelina Jolie, égérie mondialement connue, Mon Guerlain a vocation à séduire un  public international. Pour ce faire, la maison a misé sur un registre gourmand, sans pour autant tomber dans l’excès, en retouchant une formule d’un autre parfum, Mon Exclusif (2015). Une guerlinade modernisée, avec ses rondeurs vanillées et amandées (vanilline, fève tonka et coumarine), rafraîchie d’une envolée aromatique où domine la lavande, tel un clin d’oeil à Jicky de la même maison. Une pointe de caramel nous rappelle que nous sommes bien au XXI ème siècle, sans toutefois frôler l’indigestion. Sexy, chaleureux et très signé Guerlain.

Pour ceux qui veulent tutoyer les cieux.

© Maison Cartier et Nocibé 

L’an dernier, la maison Cartier lançait son grand masculin, L’Envol. Un nectar aromatique et boisé, qui puisait son inspiration dans l’ambroisie, hydromel au pouvoir immortel dont se nourrissaient les dieux de l’Olympe. Un parfum aux notes herbacées (armoise, lavande, sauge) et miellé, posé sur un fond légèrement fumé et chypré. Une mystérieuse potion déclinée cette année en eau de toilette, aérée d’un voile de fraîcheur en tête (menthe, pamplemousse), et d’une touche d’hédione, assouplie d’une facette poudrée. Une fragrance lumineuse qui invite à l’élévation de l’esprit pour un Noël plus spirituel.

Pour les adeptes du naturel

© Maison Huygens

Ce n’est pas parce qu’il fait froid qu’il faut bouder la cologne, symbole d’élégance intemporelle s’il en est. La maison Huygens met l’accent sur les matières naturelles et les ingrédients bio avec une Cologne riche en notes aromatiques (sauge, lavande, basilic, coriandre), éclairée du charme solaire du jasmin, sur fond délicatement arrondi de fève tonka et de vanille. Simple, sobre et rafraîchissant.

Pour les friands de démesure

© Maison Francis Kurkdjian

Pour les friands de démesure

Si votre budget vous le permet, et que vos proches aiment baigner dans le luxe, alors l’extrait de parfum Baccarat Rouge 540 de la MaisonFrancis Kurkdjian est fait pour vous. Version plus intense de l’eau de parfum lancée voici 3 ans, cet hommage au travail du célèbre cristallier mêle notes florales, boisées et gourmandes, le tout ourlé d’un fond légèrement animal. Une création facettée, où l’amande et le caramel côtoient l’envoûtant jasmin, le tout posé sur un lit de bois et de muscs. Complexe et sophistiqué.

Pour l’amour du risque

© Maison Aéther Parfums

Si vos proches aiment s’aventurer hors des sentiers battus, à travers des choix audacieux, offrez-leur une expérience à part, celle du 100% synthétique!  C’est le concept de la marque Aéther, dont les parfums doivent tout à la chimie (molécules issues du naturel ou des laboratoires), histoire de montrer que la synthèse n’est pas un gros mot. Le dernier-né, Celluloid, s’inspire de ce plastique dont se composent les pellicules dans l’industrie du cinéma. Une matière qu’Amélie Bourgeois a retranscrit olfactivement par des notes boisées et poudrées (ionones, irones, cashmeran, Iso E Super…). Original à souhait.

Pour entrer dans la lumière

© Maison Histoire de Parfums 

Marc-Antoine Cortichiato remet le chypre au goût du jour, jouant d’une écriture diaphane. Un registre qu’il a épuré pour le délester de ses atours chargés très “dame”,  et l’emplir d’un souffle radieux et cristallin. Le Cri de la Lumière , c’est une Rose de Damas habillée du poudré soyeux de l’ambrette et de l’iris, alanguie sur un lit chypré teinté de patchouli. Mais c’est surtout une fragrance sophistiquée qui rayonne d’une douceur opaline. Un parfum raffiné, d’une élégance rare.

Pour voyager dans les 70’s

© Maison Une Nuit Nomade 

Avec Memory Motel, la maison Une Nuit Nomade nous invite à Montauk, sur la Côte Est des Etats-Unis, au large de Long Island. Lové dans le hameau des Hamptons, ce lieu mythique fût jadis peuplé des artistes qui gravitaient dans le sillage d’Andy Warhol. Un souffle très rock’n roll que le parfumeur Annick Menardo a traduit par une partition orientale, teintée de tabac, de patchouli, ourlée de vanille. Au coeur du parfum, un accord oeillet enveloppé de notes boisées et ambrées, le tout relevé d’une touche cuirée. Riche,  charismatique et sensuel: un must-have pour l’hiver. 

Sophie Normand

Sophie Normand

Découvrir son portrait

Passionnée de parfum depuis l’adolescence, j’ai pourtant entrepris des études de droit puis de journalisme. C’est lorsque j’étais rédactrice que m’est venue l’idée, il y a un peu plus de 3 ans, d’un blog autour du parfum. En parallèle, je partage ma passion à travers...

    Vous souhaitez lire plus d'avis ? Afficher davantage
      Vous souhaitez lire plus d'avis ? Afficher davantage