Questions & sélections

Une sélection de parfums boisés pour l’automne

04 novembre 2013

Rien de  tel que les notes boisées pour sublimer les charmes de l’automne.  Santal, vétiver, cèdre ou patchouli, le choix est vaste et se décline au masculin comme au féminin. Osmoz a concocté pour vous un choix éclectique de fragrances pour s’adapter aux couleurs mordorées de cette demi-saison avec le sourire.

Parce qu’on peut être Femme tout en se jouant des codes masculins, Serge Lutens a créé en 1992, pour Shiseido,  Féminité du Bois (aujourd’hui référencé dans sa propre marque). Loin des bouquets floraux classiques, le créateur habille la femme de cèdre et de santal, malmène sa tenue de notes épicées (cannelle, cardamome), sans pour autant renier la partition féminine (rose, violette et prune).  Ce chef d’oeuvre  sera l’objet de variations du créateur sur le même thème (Bois de Violette), mais se verra décliné aussi dans le mainstream pour Dior avec Dolce Vita, une version légèrement plus solaire et fruitée.

C’est bien connu, les marques ont souvent un terrain olfactif de prédilection, à l’image d’Olfactive Studio qui cultive les notes boisées avec brio. Totalement mixte, Autoportrait est un parfum que j’imagine pourtant volontiers sur un homme. Ce boisé sec sobre et élégant, aux couleurs automnales, fait la part belle au cèdre,  paré d’encens et vétiver, mais dont l’originalité réside en son twist d’épices froides en tête (élemi). Pour plus de rondeur, optez dans la même collection pour Lumière blanche, qui sublime le santal d’une douceur lactée,  sur un lit de muscs et de fêve tonka.

Santal toujours, ses facettes crémeuses se font onctueuses à souhait pour Sensuous d’Estée Lauder. Toujours soutenu d’un brin de cèdre, le santal emprunte la féminité radieuse d’un bouquet floral et solaire, pimenté de notes épicées, avant de se fondre dans une base ambrée chaleureuse et vibrante. A redécouvrir d’urgence pour celles qui veulent vivre l’automne sous le signe de la lumière.

 

 

Ingrédient incontournable de la parfumerie, le vétiver se conjugue souvent avec virilité. De Guerlain à Carven en passant par Terre d’Hermès, le vétiver a fait les beaux jours de la parfumerie masculine avec ses effluves boisés tantôt terreux, noisette, ou fumés, et a fait des agrumes (notamment le pamplemousse) ses partenaires de jeu préférés. Si pour vous ces tonalités riment avec automne,  laissez-vous tenter par Encre Noire de Lalique, un boisé élégant et mystérieux, où deux variétés de vétiver se répondent (celui de bourbon et celui de Haiti), mis en valeur par des notes de cyprès en tête. Tellement séducteur que certaines femmes n’hésitent pas à l’emprunter à la gent masculine.

 

 

Si le patchouli est avant tout l’essence boisée d’un arbuste d’Indonésie, aux notes terreuses presque poussiéreuses, ses autres facettes cacaotées voire gourmandes le prêtent volontiers à la sensualité des orientaux. Chez Chanel, le patchouli se marie aux notes ambrées pour  Coromandel,  ce parfum des Exclusifs, hommage au paravent asiatique en laque cher à Coco. Racé et voluptueux, empreint d’une sécheresse boisée qui dispute le patchouli à la chaleur des baumes, voici tout un programme pour s’envelopper d’un halo rassurant ces prochains mois.

Sophie Normand

Sophie Normand

Découvrir son portrait

Passionnée de parfum depuis l’adolescence, j’ai pourtant entrepris des études de droit puis de journalisme. C’est lorsque j’étais rédactrice que m’est venue l’idée, il y a un peu plus de 3 ans, d’un blog autour du parfum. En parallèle, je partage ma passion à travers...

  • 26 décembre 2013

    J'ai achete Encre Noire Pour Homme pour un cadeau et je portais avant i enveloppe et mis un arc sur elle. It has a unisex spicy opening which soon gives way to beautiful wood notes. It's definitely one to borrow from your man!

    Signaler un abus
  • 11 novembre 2013

    Awesome fegrance

    Signaler un abus
  • 11 novembre 2013

    Awesome fegrance

    Signaler un abus
  • 08 novembre 2013

    Les boisés sont pour moi obsédants, et je ne les renie pas pour autant lors des autres saisons. Y compris en plein été. Féminité du bois est éclatant, Tam Dao de Diptyque est un chef d'oeuvre de droiture et de distinction (c'est comme ça que je le perçois). Comme je suis à la recherche d'un cèdre bien sec et enveloppant, je vais me diriger vers Autoportrait (je compte sur toi Sophie pour me le faire sentir). Cèdre de Lutens est tout aussi intéressant mais peut-être trop fruité par rapport à ce que je recherche.

    Signaler un abus
Vous souhaitez lire plus d'avis ? Afficher davantage
    Vous souhaitez lire plus d'avis ? Afficher davantage