Questions & sélections

Si 2014 m’était contée: plein phare sur les lancements parfums

07 mars 2014

Tous les ans, le flot de lancements qui s’offrent à nous se multiplie à un rythme croissant.  Cette année encore, le tempo endiablé se maintient, avec son lot de flankers habituel, tandis que les linéaires féminins plient sous le poids d’une gourmandise persistante. Quelques sorties se distinguent toutefois, s’agissant tantôt de vraies nouveautés, parfois de déclinaisons ou encore des créations alternatives. Osmoz s’est plongé au cœur de ces lancements pour vous révéler les temps forts de 2014.

 

La gourmandise: un péché toujours plus assumé

De plus en plus décomplexée, la tendance aux sucreries qui poursuit sa course folle à grand renfort de La Vie est Belle et autres Angel n’est pas près de s’arrêter. Comme si les bonbons et autres douceurs composaient l’unique répertoire olfactif des jeunes femmes d’aujourd’hui. Inquiétant? Pas pour les marques qui surfent allègrement sur cette vague, à l’image d’Extatic de Balmain, dont les arômes de poire, pêche et chocolat se mêlent au jasmin, au patchouli et bois ambrés.  Autant annoncer d’emblée la couleur, à l’instar de Viktor&Rolf qui dévoilera cette année sa nouvelle fragrance intitulée… Bonbon.

 

 

 

Cartier renoue avec sa légendaire Panthère

La panthère symbolise depuis longtemps l’univers de la maison de joaillerie. Des montres aux bijoux, en passant par le parfum éponyme des années 80,  elle représente majestueusement la marque. Cartier décline cette année l’aura féline de son emblème favori au travers d’une véritable nouveauté, La Panthère. Celle-ci s’articule autour de la féminité d’un gardénia,  éclairci de notes fruitées, sur un fond chypré racé à souhait,  électrisé de muscs ronronnants.  De quoi faire saliver plus d’un perfumista en herbe…

 

 

Flanker un jour, flanker toujours…

Sans surprise, nombreuses seront les variations sur le même thème à peupler les linéaires de parfumerie cette année, dont notamment Elie Saab L’Eau Couture, Roses de Chloé, ou encore Velvet Orchid chez Tom Ford.  Dior ne déroge pas à la règle, puisque le sexy Hypnotic Poison se prête au jeu avec une nouvelle eau de parfum gourmande, où le jasmin, l’amande et la vanille se mêlent aux fruits rouges réglissés et à la fève tonka. Fahrenheit, quant à lui, se dote d’une version Parfum où la feuille de violette s’enrichit d’iris, de notes cuirées et ambrées.

 

  

  

La niche n’est pas en reste…

L’ambivalent Laine de Verre nous a révélé ses contradictions au mois de janvier dernier.  L’empreinte audacieuse de Serge Lutens nous porte vers un registre plus intellectuel qu’émotionnel, où le glaçant des notes métalliques percent la douceur des muscs blancs. Intriguant, équivoque.

Avec Tralala,  la maison anglaise Penhaligon’s mariera cette année son univers à celui de la mode rétro glam du label Meadham Kirchhoff. Pour illustrer ce goût du classique malmené et revisité, Bertrand Duchaufour a pioché dans la gamme de l’oriental poudré, qu’il a modernisé de notes liquoreuses, épicées et cuirées. Aussi bien boudoir que rock'n’roll...

 

Sophie Normand

Sophie Normand

Découvrir son portrait

Passionnée de parfum depuis l’adolescence, j’ai pourtant entrepris des études de droit puis de journalisme. C’est lorsque j’étais rédactrice que m’est venue l’idée, il y a un peu plus de 3 ans, d’un blog autour du parfum. En parallèle, je partage ma passion à travers...

Vous souhaitez lire plus d'avis ? Afficher davantage
    Vous souhaitez lire plus d'avis ? Afficher davantage