Prada CANDY

Prada CANDY

par PRADA
2011 Création
Femme Genre
Oriental (F) - Boisé Famille olfactive

Pyramide olfactive

Note de Coeur : Benjoin, Muscs Blancs
Note de Fond : Caramel
  • Prada CANDY
    Eau de Parfum - Prada - 107.9€
  • Prada CANDY
    Eau de Parfum - Prada - 82.9€
  • Prada CANDY
    Eau de Parfum - Prada - 61.9€
  • Prada CANDY
    Prada Candy - Eau de Parfum - 112€
  • Prada CANDY
    Prada Candy - Eau de Parfum - 86€
  • Prada CANDY
    Prada Candy - Eau de Parfum - 64€
    Code promo "LINERPARTY" : 20% de remise dès 50€ d'achat jusqu'au 05/05/16
Prada CANDY
Note du parfum 4/5 Noter et commenter le parfum 4 Avis
34
11
73
7
Je le porte Je l'ai porté… Il m'inspire Il ne m'inspire pas

Description

Prada Candy est une fragrance avec un caractère gourmand chic. Elle débute sur une tonalité poudrée et légèrement florale (non revendiquée mais présente), puis dévoile rapidement un côté sucré. Ce ‘bonbon’ signé Prada est riche en benjoin, note centrale enrobée d’un cocktail de muscs. Le fond dévoile quant à lui un accord caramel.

Aperçu

Un bonbon coloré au caramel

Histoire

Prada présente Prada Candy, ‘ une explosion de rose vif et d’or’. Avec cette fragrance, la marque a souhaité dévoiler une autre ‘facette de la féminité Prada où l’excès est roi’. La composition est une invitation à vivre sa vie sans attendre avec audace, passion… et gourmandise. La femme Candy est sophistiquée, et séductrice, avec un tempérament à la fois impulsif et explosif, explique la marque.

Gamme

Eau de Parfum 30, 50 et 80 ml ; Lait pour le Corps 150 ml ; Gel Douche 150 ml ; Gommage 200 ml.

Flacon

Le flacon cylindrique est orné à son sommet d’un ‘ruban’ rose vif et du logo Prada en lettres dorées. La pompe en forme de demi-lune noire brillante est perchée sur le col de la bouteille.

Les descriptions des parfums sont réalisées en partenariat avec
  • Parfum d'exception 20 janvier 2016

    Une fragrance sucrée, mais pas écoeurante, c'est une véritable prouesse. Le petit reproche que je ferais à Prada Candy, c'est la trame d'Infusion d'Iris que je retrouve en filigrane... mais ce défaut, au final, se révèle être un atout.

    Signaler un abus
  • Pas de note pour ce parfum 20 janvier 2016

    Moi qui n'aime pourtant pas les parfums à tendance gourmande, j'adore celui-ci !

    Signaler un abus
  • Pas de note pour ce parfum 20 janvier 2016

    Moi qui n'aime pourtant pas les parfums à tendance gourmande, j'adore celui-ci !

    Signaler un abus
  • Parfum d'exception 20 mai 2015

    Exquisita y llamativa presentacion. Me encantan sus ingredientes. Adoraria probarlo!!

    Signaler un abus
Vous souhaiter lire plus d'avis ? Afficher davantage
  • Parfum d'exception 27 octobre 2012

    Une vraie réussite! Quand le caramel et la gourmandise sont de bon goût! Je déteste pourtant les notes caramel, mais ici c'est fin, subtile, avec une évolution très poudrée, où le benjoin équilibre la note caramel avec finesse. Comme si le praline d'angel rencontrait les notes de fond de l'heure bleue, un caramel enpreint de guerlinade, le style du parfumeur Daniela Roche Andrier qu'on reconnaît parfaitement, un très joli parfum, gourmand sans être écoeurant!

    Signaler un abus
    http://mybluehour.blogspot.com/

    Passionnée de parfum depuis l’adolescence, j’ai pourtant entrepris des études de droit puis de journalisme. C’est lorsque j’étais...

  • Pas de note pour ce parfum 02 octobre 2012

    Le benjoin est une note clé de Prada Candy. Il existe deux types de benjoin : le benjoin de Sumatra, originaire d’Indonésie et le benjoin de Siam, provenant des provinces du Laos et du Vietnam. Cette gomme-résine issue d’arbres indigènes de l’Asie du sud-est, offre un parfum envoûtant principalement utilisé, par les populations locales, comme encens dans les rituels religieux. En parfumerie, l’odeur du benjoin devient gourmande et révèle de doux accents vanillés.

    Signaler un abus
    http://carnetdevoyageolfactif.com/

    Christa Moreau travaille dans le secteur de la parfumerie-cosmétique depuis plusieurs années. Depuis qu’elle vit à Singapour, elle...